Tribune Vivre à Conflans – Octobre 2017

LogoVAC

VAC Octobre 2017

 
 

La politique au pays de Oui-Oui

Le VAC est un outil (très bien fait) non pas d’information mais seulement de propagande.
Un beau paquet-cadeau qui enveloppe une politique municipale du « toujours moins de services pour plus d’impôts ».
Le n° de septembre est un modèle du genre, en particulier pour l’ode qui y est faite aux investissements.
En fait d’investissements, il n’y en a quasiment pas et nous le dénonçons à chaque budget depuis 3 ans.
Pour 2017, 6,4 millions d’ Euros en investissements (auxquels s’ajoute 1 million de subvention) pour 54 millions de recettes de fonctionnement.
Autre exemple, le remplacement de l’élu à la Jeunesse. Ce qui est caché est que l’élu sortant est démissionnaire avec pertes et fracas.
Et cette démission fait suite à de nombreuses autres démissions qui ont eu lieu au cours de ces trois années. Il en résulte que l’équipe municipale actuelle est très différente de la liste Laurent Brosse élue en 2014.
Cela démontre aussi que la majorité municipale n’est pas soudée et qu’il n’y a qu’une cohésion de façade.
Mais rassurons la droite conflanaise, l’équipe Laurent Brosse peut compter régulièrement, au conseil municipal, sur le renfort des voix du groupe « Conflans au Naturel » (ex Ervera-Esnol) qui agit, comme l’équipe Brosse, dans le cadre de la « Majorité Présidentielle » à Conflans comme à GPSeO.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation