Tribune Vivre à Conflans – Novembre 2016

LogoVAC

VAC Novembre 2016

 

Premier bilan

En 3 ans quelles réalisations mettre à l’actif de la majorité municipale ? Il n’est perpétuellement question que de réductions des services aux conflanais en tapant sur tout ce qui fait le tissu d’une ville : le scolaire, la culture, la solidarité. Partout, avec eux, c’est le « toujours moins » et surtout à l’encontre des plus faibles.

Ils se plaignent des finances de la ville mais c’est dur pour toutes les communes qui subissent les diminutions des dotations de l’Etat. Cela oblige à faire des arbitrages dans les dépenses. Mais ils font les arbitrages aux mauvais endroits. Nous, nous préserverions le scolaire, la culture et le social. Nous réduirions les fêtes et la communication.

Ils se plaignent mais ils ont laissé filer les ressources de la ville, nos impôts, à la communauté urbaine GPSeO. Car la faiblesse de l’autofinancement qu’ils dénoncent, ils l’ont encore aggravée par ces transferts massifs de ressources qui sont autant de manque à gagner pour la commune.

Maintenant, toujours au titre de l’interco, c’est au personnel municipal qu’ils s’attaquent. Des centaines d’agents vont être transférés à GPSeO au 1er janvier 2017. Aucun d’entre eux ne sait rien de son sort à cette date ! Qui ? Où ? Emploi ? Conditions de travail ? Avenir ?

Voilà la droite au pouvoir. Une belle propagande externe (ah ! le VAC) qui dissimule une politique technocratique et autoritaire. Les parents d’élèves l’ont encore constaté le mois dernier qui n’ont pu se faire entendre du maire.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation