Tribune Vivre à Conflans – Mars 2017

LogoVAC

VAC Mars 2017

 
 
 
C’est la bonne voie.

Avec les primaires de la droite et ses aléas, puis des écologistes et enfin de la gauche, la démocratie interne aux partis a parlé pour la Présidentielle. Cependant des divisions subsistent au sein de chacune de ces forces et rien n’est joué. Si l’on se propulse à l’échelon local, la liste Conflans Energie Populaire s’est créée dès le départ et sans ambiguïté, contre la liste sortante de l’ancien maire, sur le principe de l’union des gauches en rassemblant des candidats qui respectent leur diversité de convictions: écologistes, socialistes avec le soutien d’autres forces de gauche plus radicales. Le rassemblement citoyen au sein de CEP, ça marche.

Nous ne céderons pas

La droite, de son côté, a une curieuse conception de la démocratie. Jugez-en. Les élus du groupe Conflans Energie Populaire assument leur travail d’opposition et cela n’a pas l’heur de plaire au maire. Ainsi, pour des débats qui se sont tenus en septembre 2015, l’un des nôtres s’exprimant pour le groupe en explication de vote, se voit traîné aujourd’hui en Justice accusé de diffamation. Il s’ensuit pour cet élu des frais d’avocat importants qui sont à sa charge tandis que l’action en justice et les frais d’avocat du plaignant sont financés par… la mairie ! Cela constitue une tentative d’intimidation grossière. C’est aussi une grande première à Conflans que l’argent provenant des impôts serve à financer une action partisane pour faire taire un élu. Les citoyens et contribuables apprécieront.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation