Tribune Vivre à Conflans – Juillet/Août 2015

LogoVAC

VAC n° 306 de Juillet/Aout 2015 – La droite américaine est décidément très classique.

 

L’UMP reconfigurée à l’américaine en « Les républicains » et représentée à Conflans par le maire Laurent Brosse est dans la parfaite continuité de la droite ultra-libérale.
Pour eux toujours trop d’État et trop de dépenses publiques mais, dans le même temps, toujours la main tendue vers l’Etat et dans la poche des français.
Pour justifier ses reniements de campagne et la hausse de 8 % des impôts locaux le maire invoque à la fois la baisse des dotations de l’Etat et l’héritage laissé par la municipalité précédente.
En réalité, les choix de gestion du maire sont totalement dogmatiques et typiques de la droite la plus traditionnelle : on ne fait rien qui relève du long terme, aucun investissement structurel, on reste dans le court terme comptable en « chargeant la barque » des prédécesseurs, on réduit les coûts sur tout ce qui est éducation, culture, social, solidarité, on surjoue la sécurité et on dépense en communication, propagande et représentations diverses pour alimenter le clientélisme et l’électoralisme.
A cette échelle on peut nettement parler de populisme.
On dit qu’un gouvernement se juge au bout des 100 premiers jours. Notre municipalité est en place depuis presque 500 jours. A vous de juger sur vos feuilles d’impôts locaux à la rentrée et, dans votre vie de tous les jours, d’après l’entretien de la ville, les services rendus au public, la voirie etc…
Pourtant gérer rigoureusement et différemment, c’est possible.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation