Tribune Vivre à Conflans – Février 2016

LogoVAC

VAC n° 312 de Février 2016

 

Conflans rate le virage

En décembre le Conseil Municipal s’est réuni deux fois, ce qui est inhabituel. Il s’agissait de voter les dernières mesures pour la fusion de Conflans dans la nouvelle mégastructure « Grand Paris Seine-et-Oise » à compter du 1er janvier. Le vote des délibérations a mis le point final au processus de fusion mené tambour battant par la droite Départementale et municipale, dans la précipitation et au mépris de l’information des populations. Nous nous sommes opposés à toutes ces décisions.
Le changement est radical et aurait mérité d’être soumis à l’approbation des populations par un vote, referendum populaire ou autre. Nous l’avons proposé en conseil municipal quand il était encore temps. Cela a été rejeté par le maire et sa majorité qui savent que le vote aurait été négatif.
Car le simple bon sens condamne l’instauration de ce gigantesque machin de 405 000 habitants, là où la loi n’exige « que » 200 000 habitants, sur un territoire sans cohérence ni logique, allongé exagérément vers Seine Aval jusqu’au mantois et qui fait appel à l’Oise dans sa dénomination tout en s’en éloignant !
Ainsi est détournée la loi de réforme territoriale pour des motifs inavouables de répartition des pouvoirs entre potentats de droite. Car une autre logique, cohérente et politiquement équilibrée, dans laquelle Conflans aurait eu une place centrale, était possible autour de la confluence et de l’agglomération de Cergy.
Marginalisée dans la super-agglomération, Conflans a perdu.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation