Tribune Vivre à Conflans – Décembre 2017

LogoVAC

VAC Décembre 2017

 
 

Une mairie hors sol

Les séances du Conseil municipal se passent mal : le maire n’accepte aucune contradiction et refuse toute proposition, pouvoir personnel et autoritaire avec une équipe aux ordres.

Dernier exemple : l’installation des compteurs électriques Linky.
C’est loin d’être anodin. Les compteurs électriques sont la propriété des communes, même en cas d’intercommunalité, c’est la loi.
Les communes et les maires sont donc concernés au premier chef.
La moindre des choses serait que le maire s’informe, informe et protège.
Eh bien à Conflans, c’est « Ce n’est pas de ma compétence, je refuse d’intervenir ».
Les conflanais sont laissés seuls sans informations face aux installateurs travaillant pour ENEDIS qui font le forcing. Pourtant il y a de sérieuses raisons de s’inquiéter d’abord sur les risques très graves de santé publique.
Plusieurs communes ont constitué des groupes de travail pour au moins sortir de l’opacité actuelle. Laurent Brosse refuse notre proposition de constituer un groupe pour évaluer le pour et le contre. C’est irresponsable quand on entend les scientifiques et politiques de tous bords et quand on voit que l’Allemagne a renoncé à la généralisation de ce type de compteur dans les zones d’habitation.
Nous avons eu les dénégations sur le nuage de Tchernobyl, le silence sur l’amiante, l’attitude du maire face à Linky est du même ordre.
Alors puisque le maire ne veut rien faire, organisons à sa place des réunions citoyennes et associatives pour s’informer.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation