Tribune Vivre à Conflans – Avril 2016

LogoVAC

VAC n° 314 d’Avril 2016

 

Les investissements sacrifiés

Mars 2014-mars 2016, voilà 2 ans que la droite municipale ne fait rien pour le logement.
Tous les chantiers inaugurés, achevés ou en cours sont le fait de la précédente municipalité. Tous les projets de renouvellement urbain, du Renouveau et de la Justice ont été abandonnés.
Cette pénurie débouche sur une offre de logements toujours plus chers et de qualité médiocre. Dans le locatif, certains logements ne correspondent même plus aux critères de logement décent. En outre, l’attribution des logements sociaux se fait dans le plus pur arbitraire, sans aucune transparence, exclusivement sur décision du maire et de son adjointe.
Est-ce normal? Non.
D’une manière générale, la Municipalité exagère systématiquement ses difficultés financières pour justifier sa passivité en matière d’investissement et d’aménagement.
Or, l’année dernière, comme nous l’avions prévu, la Mairie a dégagé un excédent budgétaire quasi-équivalent à la hausse d’impôt, en réalisant des coupes sombres dans les dépenses d’éducation, culturelles et sociales.
Le Maire évoque souvent une gestion de bon père de famille. Mais un bon père de famille ne cherche pas à dégager des excédents en période de disette.
Pour 2016, la droite compte imposer de nouveaux sacrifices aux conflanais. Certes les dotations de l’Etat diminuent mais on pourrait y faire face en réduisant les dépenses accessoires comme les frais de communication, afin de préserver l’essentiel.
Nous n’avons pas la même idée de l’intérêt général.

Groupe Conflans Energie Populaire

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation