Tag Archives: Vac

Tribune Vivre à Conflans – Juillet/Août 2017

LogoVAC

VAC Juillet/Août 2017

 
 

L’été meurtrier

Les mois d’été sont toujours le moment où se préparent les sales coups. Au plan gouvernemental c’est l’élaboration de la loi Macron El Khomri renforcée et les mesures fiscales qui pèseront davantage encore sur les classes moyennes. Que du classique et de l’ancien avec notre jeune président qui nous est vendu comme un produit nouveau… mais pour une politique bien réactionnaire.
Au plan municipal, et avec notre maire de droite qui a lui-même déclaré se retrouver chez Macron, c’est la continuité de la régression à tous les étages.
Exit le Ciné Ville et fermeture totale au dialogue malgré la protestation générale.
Menaces sur la médiathèque de rétrogradation en simple bibliothèque.
Menaces sur le conservatoire de musique qui pourrait se réduire en simple école municipale.
Abattage des tilleuls de la place du marché sur les quais pour un projet hautement contestable et contesté.
Dans les endroits les plus sensibles des projets et des immeubles qui poussent sans plan de cohérence d’ensemble et sans concertation avec les conflanais.
Conflans a mis des générations à construire une vie solidaire et originale qui fait son charme.
Aujourd’hui, c’est la gestion froide exclusivement comptable et sans ambition, soumise sans résistance à la communauté urbaine.
Le résultat, ce sera Conflans ville dortoir ! Les impôts locaux à eux seuls conduisent de vieux conflanais à vendre et poussent les jeunes à chercher à se loger ailleurs. Il faut une autre politique pour Conflans.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Juin 2017

LogoVAC

VAC Juin 2017

 
 

Ce qu’il faut savoir

Présidentielle 1er tour :

Fillon candidat de Laurent Brosse arrive en 3ème position avec 17 % loin derrière Macron et Mélenchon. Le cumul des voix de Mélenchon et Hamon serait en tête. Cela tend à prouver qu’à Conflans, la droite ne s’est pas installée, n’a pas créé de dynamique et que la gauche doit s’unir. Au 2nd tour, le FN a obtenu un score inférieur au niveau national.

Impôts locaux :

En 2015 +8 %, en 2016 +66 % de la part départementale, et en 2017 +13 % de hausse. Pour faire passer la pilule une propagande intensive est faite dans le VAC et dans des réunions publiques assommantes de chiffres qui noient le poisson. Aucune concertation n’a été faite pour envisager d’autres voies que le matraquage fiscal et d’autres arbitrages. Selon nous, une hausse de 3 % aurait été suffisante pour équilibrer le budget et trouver des marges pour investir davantage. Hélas nous nous heurtons à un refus dogmatique de l’équipe en place, qui souhaite uniquement dégager des excédents pour rembourser la dette de manière anticipée, alors que celle-ci reste soutenable.

Ciné Ville :

Mort annoncée du Ciné Ville au 31 décembre. C’est une régression pour la culture, le loisir et le social. C’est une erreur d’aménagement urbain. Nous réfutons les arguments du maire. Nous réclamons le renouvellement de la convention pour 3 ans. Nous refusons la démolition de ce bâtiment classé. Nous appelons à la mobilisation des conflanais contre ce projet précipité.

Voirie :

Abandonnée à GPSeO.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Mai 2017

LogoVAC

VAC Mai 2017

 
 

Mise au point

Retour sur le VAC de mars qui est un monument de propagande.

Propagande sur le site Thalès livré au commerce et à la finance là où il fallait d’abord penser aux PME conflanaises.
Contrairement à ce qui est écrit le bâtiment dit « cathédrale » n’est pas « conservé ». Il est démoli. Seuls subsistent un hangar et un petit bâtiment. Nous aurions conservé le bâtiment cathédrale et nous n’aurions pas installé une nouvelle grande surface commerciale.

Pour Ciné Ville le chiffre de 4 millions d’Euros de travaux est exagéré et la moyenne de 6,61 spectateurs par séance est calculée sur une période où le nombre de séances est passé de une à 4 par jour ! Au lieu de dramatiser la situation nous aurions travaillé à la pérennité de Ciné Ville.

Enfin le droit que s’arroge le maire d’intervenir directement sur notre « tribune libre » pour nier le fait qu’il soutient activement une action en diffamation dirigée contre nous par un de ses agents. Le maire oublie que les propos qui lui déplaisent sont une explication de vote en conseil municipal sur une délibération qu’il avait lui-même inscrite à l’ordre du jour concernant la personne qui nous attaque.
En clair, nous nous sommes opposés, pour des motifs sérieux, à la désignation du candidat du maire à la direction du théâtre Simone Signoret et nous nous sommes exprimés dans le cadre de notre mandat.
Cette affaire date de 2015 et nous avions plutôt raison puisque le directeur ainsi nommé par le maire n’a pas conservé ce poste

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Avril 2017

LogoVAC

VAC Avril 2017

 
 
 
La réaction en action

Rien de neuf au rapport d’orientation budgétaire 2017 présenté par le maire.
C’est la confirmation du leitmotiv que nous connaissons depuis 3 ans. Une approche comptable qui impute les difficultés budgétaires à l’équipe précédente et l’intégration à marche forcée dans la communauté urbaine GPSeO dont on attend les solutions.
Par exemple, les 80 kms de rues de Conflans désormais transférés à GPSeO… ne vous inquiétez pas pour les coûts, la proximité de décision et la réactivité, on vous dit que ce sera « encore mieux » (sic) qu’un service qui décide et intervient de Conflans !
Une mauvaise nouvelle pour Ciné Ville dont la fermeture est annoncée pour le 31 décembre 2017. Là aussi des motifs discutables sur lesquels on ne discute pas car cette décision est avant tout dogmatique : la droite conflanaise, dans l’opposition comme aujourd’hui aux manettes, a toujours voulu fermer Ciné Ville. C’est une mauvaise décision culturelle et une décision contraire au bon aménagement d’un centre ville qui se meurt.
Quant à la démocratie elle se limite à la communication aux élus du minimum légal et au vote bloqué en conseil municipal d’une majorité qui approuve comme un seul homme.
A l’encontre de l’opposition que nous représentons cela va jusqu’à la tentative d’intimidation via le soutien financier donné à un agent municipal pour nous attaquer en justice pour des propos prétendument diffamatoires tenus en séance. La ficelle est vraiment grosse et ne nous fera pas taire.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Mars 2017

LogoVAC

VAC Mars 2017

 
 
 
C’est la bonne voie.

Avec les primaires de la droite et ses aléas, puis des écologistes et enfin de la gauche, la démocratie interne aux partis a parlé pour la Présidentielle. Cependant des divisions subsistent au sein de chacune de ces forces et rien n’est joué. Si l’on se propulse à l’échelon local, la liste Conflans Energie Populaire s’est créée dès le départ et sans ambiguïté, contre la liste sortante de l’ancien maire, sur le principe de l’union des gauches en rassemblant des candidats qui respectent leur diversité de convictions: écologistes, socialistes avec le soutien d’autres forces de gauche plus radicales. Le rassemblement citoyen au sein de CEP, ça marche.

Nous ne céderons pas

La droite, de son côté, a une curieuse conception de la démocratie. Jugez-en. Les élus du groupe Conflans Energie Populaire assument leur travail d’opposition et cela n’a pas l’heur de plaire au maire. Ainsi, pour des débats qui se sont tenus en septembre 2015, l’un des nôtres s’exprimant pour le groupe en explication de vote, se voit traîné aujourd’hui en Justice accusé de diffamation. Il s’ensuit pour cet élu des frais d’avocat importants qui sont à sa charge tandis que l’action en justice et les frais d’avocat du plaignant sont financés par… la mairie ! Cela constitue une tentative d’intimidation grossière. C’est aussi une grande première à Conflans que l’argent provenant des impôts serve à financer une action partisane pour faire taire un élu. Les citoyens et contribuables apprécieront.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Février 2017

LogoVAC

VAC Février 2017

 
 

Droite extrême et extrême droite.

Nous souhaitons une heureuse année aux conflanaises et conflanais.

Collectivement 2017 sera l’élection du Président de la République et l’élection de notre député(e). Droite et gauche s’affrontent à nouveau. D’un côté une extrême droite et une droite extrême et de l’autre, des forces de gauche divisées. Il n’empêche qu’on ne peut trouver à droite la protection de notre modèle social ni le souci d’un développement prenant en compte les impératifs écologiques et environnementaux qui se présentent. C’est pourquoi nous engageons chacun et chacune à choisir leur candidat de gauche et à ne pas se laisser aller à l’abstention. S’abstenir c’est voter à l’extrême droite ou à la droite extrême qui sont à l’affût.

Au plan municipal, vos élus CEP se battent constamment sur cette ligne depuis 2014 contre une gestion dogmatique et à courte vue de la commune. Sans relâche, nous défendons d’autres choix pour une autre politique communale. Nous sommes opposés à la gigantesque intercommunalité dans laquelle on nous a noyés, aux augmentations d’impôts déraisonnables, aux arbitrages budgétaires injustes qui sacrifient le scolaire, le social, le culturel, le mouvement associatif, la solidarité et tout ce qui fait le tissu local. Nous sommes opposés aux choix d’aménagement urbain qu’on veut nous imposer et qui risquent de dégrader irrémédiablement notre cadre de vie.

Nous approchons du mi-mandat municipal. Entre eux et nous, les choses sont claires.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Janvier 2017

LogoVAC

VAC Janvier 2017

 
 

Il y a urgence

Trop de conflanais ignorent la situation des réfugiés tibétains qui arrivent à Conflans.

Chassés par la colonisation chinoise de leur pays, hommes, femmes, parfois enfants, traversent clandestinement les montagnes, sans possibilité de retour, rejoignent Katmandou puis par un circuit de souffrances désormais établi se retrouvent à Conflans (que cela plaise ou non) où ils séjournent temporairement en attente de leurs papiers.

Pour les aider à Conflans, il n’y a que la charité privée.
D’abord celle de « La Pierre Blanche » du bateau « Je sers » qui fait un travail formidable.
Ensuite les bénévoles et les familles d’accueil.
La municipalité ne fait rien de significatif. Au contraire elle s’est empressée de démolir le local Eugène Le Corre qui avait servi d’abri le temps d’un hiver et elle a fermé les bains-douches.
Elle prétend ne pas avoir de locaux ni de moyens disponibles.

A ce jour « La Pierre Blanche » est débordée.
Près d’une centaine de tibétains sont sans hébergement et dorment dehors, abrités sous le préau de l’ancienne bourse d’affrêtement au Pointil. L’hiver est là.

img_20170101_162643 img_20170101_162340 img_20170101_162435

1er janvier 2017… réfugiés tibétains de Conflans… service minimum de la mairie et de l’Etat…
enfin une tente!!! mais pas de chauffage, faut quand même pas exagérer!

Nous avons désigné des locaux municipaux vides. La mairie les refuse sous des prétextes divers.
Elle ne prévoit que l’application éventuelle du dispositif légal et obligatoire « grand froid ».
Certes Conflans ne peut accueillir tout le monde mais notre commune doit prendre sa part et faire que les communes voisines, notamment celles de l’interco, participent. La municipalité doit agir!

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Décembre 2016

LogoVAC

VAC Décembre 2016

 
 

Pour le projet Fouillère, nous avons une grande différence d’approche avec l’équipe municipale en place.

Pour nous, le projet doit d’abord profiter aux Conflanais et accessoirement aux touristes. Or c’est l’inverse qui nous est présenté avec le bouleversement du paysage traditionnel résultant de l’inversion du parking et de la place du marché et le sacrifice de plusieurs tilleuls centenaires.
De cette « halte à touristes » seront exclus les petits commerces typiques de proximité au bénéfice des bars et brasseries.

Le quartier du centre-ville tout proche n’est qu’indirectement concerné et voit sa vitalité encore plus menacée par la disparition à craindre du seul lieu de loisir et de culture du secteur qu’est le Ciné-Ville.

En outre, ce projet orienté sur l’accueil de bateaux de tourisme à grand gabarit, de bus et d’automobiles sera source de pollutions supplémentaires.
Nous préférerions que les moyens considérables que GPSeO met dans ce projet soient redistribués dans un projet global quai de la République/centre ville respectueux de l’environnement, plus directement utile aux Conflanais et permettant de réaliser véritablement une zone attractive de chalandise.

Cette fin d’année sera marquée par les primaires de droite et de gauche à l’imitation des Etats-Unis qui pourtant nous montrent des dérives que nous pourrions nous épargner.
A gauche, pas de salut sans union de toutes les gauches. A notre petit niveau de groupe municipal, c’est ce que nous réalisons et ça marche !

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Novembre 2016

LogoVAC

VAC Novembre 2016

 

Premier bilan

En 3 ans quelles réalisations mettre à l’actif de la majorité municipale ? Il n’est perpétuellement question que de réductions des services aux conflanais en tapant sur tout ce qui fait le tissu d’une ville : le scolaire, la culture, la solidarité. Partout, avec eux, c’est le « toujours moins » et surtout à l’encontre des plus faibles.

Ils se plaignent des finances de la ville mais c’est dur pour toutes les communes qui subissent les diminutions des dotations de l’Etat. Cela oblige à faire des arbitrages dans les dépenses. Mais ils font les arbitrages aux mauvais endroits. Nous, nous préserverions le scolaire, la culture et le social. Nous réduirions les fêtes et la communication.

Ils se plaignent mais ils ont laissé filer les ressources de la ville, nos impôts, à la communauté urbaine GPSeO. Car la faiblesse de l’autofinancement qu’ils dénoncent, ils l’ont encore aggravée par ces transferts massifs de ressources qui sont autant de manque à gagner pour la commune.

Maintenant, toujours au titre de l’interco, c’est au personnel municipal qu’ils s’attaquent. Des centaines d’agents vont être transférés à GPSeO au 1er janvier 2017. Aucun d’entre eux ne sait rien de son sort à cette date ! Qui ? Où ? Emploi ? Conditions de travail ? Avenir ?

Voilà la droite au pouvoir. Une belle propagande externe (ah ! le VAC) qui dissimule une politique technocratique et autoritaire. Les parents d’élèves l’ont encore constaté le mois dernier qui n’ont pu se faire entendre du maire.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Octobre 2016

LogoVAC

VAC Octobre 2016

 

Coups en douce

Deux mauvais coups du Maire cet été : l’appel aux dons privés pour sauver Ciné-Ville qui n’est que l’avis de la mort annoncée du cinéma de quartier et l’annonce de la fermeture définitive des bains-douches municipaux. Une nouvelle fois, après une longue série de mesures aussi autoritaires que régressives, on tape sur l’associatif, la culture et le social. Ainsi va la gestion d’une droite dogmatique et sans état d’âme, ignorante du terrain.

Sur Ciné-Ville nous nous sommes déjà exprimés. Ce type de cinéma ne peut survivre sans un soutien municipal. C’est une chance de pouvoir en disposer en centre ville. C’est une gestion, une programmation et un public différents du multiplexe. Le fermer c’est ouvrir la porte aux promoteurs privés qui sont prêts à démolir et à bétonner le quartier de la mairie pour leurs plus grands profits.

Les bains-douches existent depuis les années 30 soit près de 90 ans et 15 mandatures municipales successives. Ils répondaient à des besoins pour les populations batelières et rurales puis ouvrières. Ils ont toujours fonctionné sans discontinuer et sans soucis particuliers. Aujourd’hui de nouveaux besoins sont apparus : logements sans confort du parc ancien, gens du voyage, sdf, migrants. Cela, le maire veut l’ignorer et raye d’un trait de plume, violemment, ce que ses prédécesseurs, de droite et de gauche, ont fait. C’est beaucoup de mépris et de contentement de soi ! Les victimes ? Toujours les mêmes, les plus faibles, les plus fragiles.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail