Conseil municipal 29/06/2015

Conseil municipal du 29/06/2016 – Approbation du compte administratif – intervention de Gaël Callonnec

A La lecture du compte administratif 2014, nous constatons :
Que les dépenses de fonctionnement ont été surévaluées de près de 6M€ lors de l’élaboration du budget primitif.
Si l’on exclu les opérations de transfert entre sections, la baisse des dépenses a été de 2.8 M€.
Il semblerait que les 2/3 de cette réduction soient perennes, puisqu’il s’agit d’une baisse des charges de personnel et d’une baisse des charges à caractère général.
Or, cette réduction des dépenses n’a pas été prise ne compte dans l’élaboration du budget 2015, puisque les crédits inscrits au budget 2015 sont supérieurs aux dépenses constatées en 2014, pour la plupart des postes concernés. (A titre d’exemple, c’est le cas des lignes alimentation 60623, +140000€, Autres fournitures non stockées 60628, +40000€, catalogues et imprimés 6236 +70000€, divers 6288, +400000€ etc…)
Du coté des recettes, la quote part des subventions à l’investissement, d’un montant de 700000€ n’apparaît plus au budget 2015. Est-ce normal ?
La ligne 7318, autres impôts locaux ou assimilés, d’un montant de 120 000 € n’apparaît pas non plus au budget 2015. Pourquoi ?
Les produits des services, qui s’élèvent à 6.25 M€ en 2014, ont été estimés à 5,3 M€ en 2015. C’est étonnant lorsque l’on songe que la plupart des tarifs ont été révisés à la hausse. L’effondrement des remboursements des frais par le GFP (ligne 70876) de rattachement explique l’essentiel de la différence. Les crédits constatés en 2014 s’élevaient à 1.5M€. Ils ont été estimés à seulement 370000€ en 2015. Pouvez nous dire pourquoi ?
En bref, il semblerait que les recettes attendues en 2015 aient été sous estimées de 2M€, et que les dépenses aient été surestimées de presque 3M€.
En prenant en compte ces variations, il aurait été possible d’équilibrer le budget 2015, sans recourir à la hausse des impôts (qui rapportera à la commune seulement 2.3M€).
Cela vous aurait permis de tenir vos promesses de campagne et d’épargner nos concitoyens, qui éprouvent de plus en plus de difficultés, en cette période de ralentissement de l’activité économique.
Nous nous abstiendrons lors de ce vote, car une lecture attentive du compte administratif montre que le budget 2014, comme le budget 2015, a été établi sur la base d’une estimation des recettes et des dépenses totalement erronée, ce qui laisse planer un doute sur la sincérité du budget 2015.

Print Friendly
Facebooktwittergoogle_plusmail

Post Navigation