Archives de la catégorie: Tribune Vivre à Conflans

Tribunes de Conflans Energie Populaire parues dans le Vivre à Conflans

Tribune Vivre à Conflans – Mars 2016

LogoVAC

VAC n° 313 de Mars 2016

 

Sacrée gueule de bois !

Après avoir mis les conflanais devant le fait accompli, la mairie les informe, à sa manière, sur la nouvelle intercommunalité dénommée GPSO.
Présentation idyllique. Propagande ! Dans la vraie vie, les principaux pouvoirs municipaux passent à l’interco qui, de par sa composition, est en réalité un Conseil départemental bis.
La droite LR/UDI monopolise tout et l’autorité est entre les mains d’un seul personnage, Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, habilement nommé 3ème Vice-président de l’assemblée communautaire. Le président en titre, Philippe Tautou, a seulement un rôle figuratif.
L’assemblée n’est qu’une chambre d’enregistrement.
Le coût de tout cela pour les contribuables ? 100 000 € mensuels d’indemnités :
Président 4400 €, Vice-présidents 2200 € x 15, Conseillers délégués 1100 € x 4, Conseillers 525 € x 105, à cumuler avec indemnités de maires, d’adjoints, de conseillers départementaux et établissements divers.
Pour la plupart, ce sont les mêmes qui dans leurs communes ou au conseil départemental prêchent la rigueur, baissent les subventions et augmentent les impôts : +8% sur les impôts locaux conflanais et +66 % sur la part départementale du foncier bâti.
Sans surprise, le Maire de Conflans a obtenu un titre de Vice-président qu’il cumule désormais avec son poste de conseiller départemental. Il est certainement le seul conflanais qui bénéficie de la perte d’autonomie de la Ville.

Aujourd’hui, les conflanais ont la gueule de bois…

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Février 2016

LogoVAC

VAC n° 312 de Février 2016

 

Conflans rate le virage

En décembre le Conseil Municipal s’est réuni deux fois, ce qui est inhabituel. Il s’agissait de voter les dernières mesures pour la fusion de Conflans dans la nouvelle mégastructure « Grand Paris Seine-et-Oise » à compter du 1er janvier. Le vote des délibérations a mis le point final au processus de fusion mené tambour battant par la droite Départementale et municipale, dans la précipitation et au mépris de l’information des populations. Nous nous sommes opposés à toutes ces décisions.
Le changement est radical et aurait mérité d’être soumis à l’approbation des populations par un vote, referendum populaire ou autre. Nous l’avons proposé en conseil municipal quand il était encore temps. Cela a été rejeté par le maire et sa majorité qui savent que le vote aurait été négatif.
Car le simple bon sens condamne l’instauration de ce gigantesque machin de 405 000 habitants, là où la loi n’exige « que » 200 000 habitants, sur un territoire sans cohérence ni logique, allongé exagérément vers Seine Aval jusqu’au mantois et qui fait appel à l’Oise dans sa dénomination tout en s’en éloignant !
Ainsi est détournée la loi de réforme territoriale pour des motifs inavouables de répartition des pouvoirs entre potentats de droite. Car une autre logique, cohérente et politiquement équilibrée, dans laquelle Conflans aurait eu une place centrale, était possible autour de la confluence et de l’agglomération de Cergy.
Marginalisée dans la super-agglomération, Conflans a perdu.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Janvier 2016

LogoVAC

VAC n° 311 de Janvier 2016

 

Après les régionales

A Conflans, la gauche rassemblée a non seulement devancé l’union de la droite au premier tour mais a renforcé son avance au second tour avec le résultat final de 45 % des voix à gauche et 37 % à droite. Nous remercions bien évidemment les électrices et les électeurs qui ont ainsi exprimé un choix clair.

Ce résultat est d’autant plus remarquable que la liste de droite, soutenue à la fois par le maire en exercice et le sénateur-maire précédent, avait mené une campagne particulièrement active sur la commune. C’est un échec de la majorité municipale de droite et de ses alliés locaux après moins de deux ans à la tête de la mairie.

Confortés par ce message envoyé par les électeurs, nous continuerons à défendre Conflans en 2016 comme nous l’avons fait en 2015. Avec le tsunami que représente la dilution de Conflans dans l’immense territoire de « Grand Paris Seine-et-Oise » à compter du 1er janvier et l’éloignement des instances de décision qui en résulte, les conflanais auront de plus en plus besoin d’élus de proximité décidés à les défendre sur leur lieu de vie.

Voir articles associés au Grand Paris Seine-et-Oise :
Tribune VAC novembre 2015
Position des élu(e)s CEP sur la communauté urbaine Grand Paris Seine-et-Oise
Création d’une communauté urbaine au 1er janvier 2016

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Décembre 2015

LogoVAC

VAC n° 310 de Décembre 2015

 

Non seulement ils nous emmènent dans le mur mais en plus ils klaxonnent !

« Grand Paris Seine et Oise » vous ne connaissez pas ?

C’est là que vous habiterez au 1er janvier 2016. Tel est le nom (à peine mégalo !) de la super-agglomération qui a été constituée, en fanfare, en votre nom mais sans vous, sous la forme de « communauté urbaine ».
Désormais l’avenir de Conflans ainsi que la plupart des décisions quotidiennes se prendront ailleurs, quelque part du côté de Mantes-la-Jolie.
Parmi ces décisions celles concernant le développement économique, le logement, l’aménagement urbain, les infrastructures, les transports.
Dans l’avenir, le béton coulera sur la confluence en bout de la voie d’eau Seine-Nord-Europe et ouverte au projet pharaonique de la plate-forme multimodale.
Quant à l’A104, au trafic routier et ferroviaire, il y a fort à parier que ces dossiers reviendront sur le tapis à la hauteur des 405 000 habitants que nous sommes pour commencer et des ambitions du Grand Paris allant jusqu’au Havre. Les industriels et promoteurs sont fin prêts.
Encore bravo à nos édiles de s’être faits les complices de tout cela et de continuer à endormir l’opinion avec de la com lénifiante. Ils se sont bien gardé de vous informer, de vous consulter, estimant plus prudent de décider sans vous.
Car les avez-vous élus pour rayer Conflans de la carte ? Non, mais c’est ce qu’ils font !

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Novembre 2015

LogoVAC

VAC n° 309 de Novembre 2015 – Tromperie

 

C’est fait.

A partir du 1er janvier 2016 Conflans sera fondue dans la communauté urbaine de « Paris Seine Aval » avec transfert de toutes ses compétences essentielles et de la fiscalité.

Conflans n’est plus qu’une coquille vide, sur un territoire de 400 000 habitants, qui a abandonné tous les moyens de peser sur les décisions qui la concerne en particulier pour l’aménagement du territoire. Car c’est là le principal enjeu pour les BTP et promoteurs qui sont derrière les politiques. Conflans, placée à la confluence, a tout à craindre des grands projets déjà ficelés : canal Seine Nord Europe, exploitation des sables et plateforme multimodale, A104.
Cette évolution est contraire aux engagements de Laurent Brosse et de son équipe et n’a jamais été à l’ordre du jour des municipales. Nous avons donc demandé, en conseil municipal, la démission du maire et de son équipe afin de mettre tout sur table et revenir démocratiquement devant les électeurs.
Nous avons essuyé un refus, de même pour notre demande de consulter les conflanais par referendum. Bien évidemment ils craignent le résultat et ont préféré décider eux-mêmes en votant à l’unanimité cette fusion le 28 septembre dernier. C’est irréversible. Nous nous demandons comment ils pourront regarder les conflanais en face à l’avenir.
Scolaire : Aucun bilan de rentrée de la mairie mais inauguration de bâtiments dus à la municipalité précédente, garderie payante dès 16h et quasi disparition des nouvelles activités périscolaires.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Septembre 2015

LogoVAC

VAC n° 307 de Septembre 2015 – Passage en force pour de mauvaises décisions

 

Rentrée scolaire : la municipalité se complaît dans l’autosatisfaction. Pourtant, pour les rythmes scolaires elle s’est livrée à un véritable sabotage en leur enlevant largement leur caractère éducatif et en fixant la fin des cours et la garderie payante dès 16 heures.

Quant aux impôts locaux, les conflanais constatent sur leur avis fiscal l’effet de la hausse décidée par cette majorité de droite lors du vote du budget 2015.

Un autre mauvais coup de cette même majorité a été porté à Conflans lors du conseil municipal du 7 septembre avec le vote favorable à l’extension des compétences de la communauté d’agglomération (6 communautés d’agglomération recouvrant 73 communes jusqu’à Bonnières soit 405 000 habitants, 12 vice-présidents rémunérés, des cumuls tous azimuts). Extension des compétences, cela veut dire dépossession de nos compétences communales au détriment de chaque commune. Bien plus, on s’oriente vers une « communauté urbaine » dont le caractère principal est qu’elle est irréversible, une commune membre perdant le droit de se retirer ! Tout ceci concocté dans le secret des couloirs, sans cohérence avec les bassins de vie et sans consultation des populations là où un referendum populaire serait la moindre des choses. Cette intercommunalité est un monstre administratif et de technocratie. Au-delà des discours, Conflans coquille vide de banlieue, voilà le niveau d’ambition du maire et de son équipe pour la commune.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Juillet/Août 2015

LogoVAC

VAC n° 306 de Juillet/Aout 2015 – La droite américaine est décidément très classique.

 

L’UMP reconfigurée à l’américaine en « Les républicains » et représentée à Conflans par le maire Laurent Brosse est dans la parfaite continuité de la droite ultra-libérale.
Pour eux toujours trop d’État et trop de dépenses publiques mais, dans le même temps, toujours la main tendue vers l’Etat et dans la poche des français.
Pour justifier ses reniements de campagne et la hausse de 8 % des impôts locaux le maire invoque à la fois la baisse des dotations de l’Etat et l’héritage laissé par la municipalité précédente.
En réalité, les choix de gestion du maire sont totalement dogmatiques et typiques de la droite la plus traditionnelle : on ne fait rien qui relève du long terme, aucun investissement structurel, on reste dans le court terme comptable en « chargeant la barque » des prédécesseurs, on réduit les coûts sur tout ce qui est éducation, culture, social, solidarité, on surjoue la sécurité et on dépense en communication, propagande et représentations diverses pour alimenter le clientélisme et l’électoralisme.
A cette échelle on peut nettement parler de populisme.
On dit qu’un gouvernement se juge au bout des 100 premiers jours. Notre municipalité est en place depuis presque 500 jours. A vous de juger sur vos feuilles d’impôts locaux à la rentrée et, dans votre vie de tous les jours, d’après l’entretien de la ville, les services rendus au public, la voirie etc…
Pourtant gérer rigoureusement et différemment, c’est possible.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Juin 2015

LogoVAC

VAC n° 305 de Juin 2015 – Objectivité

 

Le VAC est l’instrument d’information de la mairie distribué mensuellement à 15 000 exemplaires dans tous les foyers. La question se pose de son objectivité.

La municipalité UMP/UDI ne fait pas dans la dentelle et tend à confondre information et propagande. Ainsi de la campagne menée, dès avant de débat d’orientation budgétaire et dès avant le vote du budget, pour noircir et dramatiser la situation des finances municipales afin de justifier, au final, un matraquage fiscal sans précédent depuis plus de dix ans.

Autre exemple, la place faite aux oppositions. Seulement une petite colonne ne devant pas dépasser 1500 caractères espaces compris. Le tout en petits caractères peu lisibles surtout pour les personnes âgées, selon une mise en page austère. Les textes doivent être envoyés au VAC au plus tard une quinzaine de jours avant le 1er du mois de parution, ce qui nous empêche d’être pleinement dans l’actualité. En outre, connaissant nos sujets à l’avance, la mairie a toute latitude pour anticiper et orienter ses réponses dans le corps même du numéro.

En cas de dépassement de délai la tribune est refusée. Cela nous est arrivé pour un texte, pourtant calibré et sans mise en page particulière, remis une semaine avant le mois de parution. Pour l’équipe municipale pas de problème, elle a pu largement communiquer, sur plusieurs pages, dans le VAC d’avril, sur le résultat des Départementales du 29 mars et le conseil municipal du 30 mars, soit du jour au lendemain !

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Mai 2015

LogoVAC




VAC n° 304 de Mai 2015 – Non au budget 2015


Après les promesses de la campagne des municipales d’il y a un an, après un an d’attentisme dans la lancée du budget de la majorité précédente, la nouvelle majorité se lâche.
C’est 8 pour cent de plus d’impôts locaux pour 2015.
Sans compter l’actualisation annuelle.
Sans compter la fiscalité départementale.
Sans compter la fiscalité de l’intercommunalité.
Sans préjudice d’une nouvelle hausse déjà envisagée en 2016.
Le tout sous la responsabilité UMP/UDI à tous les rayons.

Bienvenue dans le monde merveilleux de la droite !
Et ce n’est pas tout.
Baisse drastique des subventions aux associations.
Culture et social sont des dépenses plutôt mal vues.
Quant aux investissements d’aménagement de la ville ils sont limités au centre ville, les autres quartiers attendront.
Mais rassurez-vous, les gadgets sécuritaires, les dépenses de communication, de fêtes et cérémonies sont en pleine forme. Nous avons voté contre ce budget en proposant d’autres choix.

Par exemple nous avons identifié une subvention indue à l’enseignement privé de 158 000 Euros alors que l’un des premiers gestes de cette municipalité a été de supprimer, au motif d’économie et pour un montant bien moindre, les études dirigées du soir dans les écoles publiques. Nous aurions fait l’inverse.
Voilà pour Conflans… cela laisse présager de ce que sera la gestion UMP/UDI pour le canton et pour l’agglomération puisqu’ils ont à présent toutes les clefs.

Groupe Conflans Energie Populaire

Facebooktwittergoogle_plusmail

Tribune Vivre à Conflans – Avril 2015 – Additif

LogoVAC




VAC n° d’avril 2015… attention lecture toxique !


Le n° d’avril du VAC est un monument de propagande. Alors que les tribunes de l’opposition déjà limitées en espace et réduites à des caractères peu lisibles doivent être remises quinze jours à trois semaines à l’avance, ce qui les empêchent de coller à l’actualité, la mairie communique largement sur les élections du 29 mars et le conseil municipal du 30 mars. Quelle rapidité subite dans la rédaction, la mise en page et l’impression !

Le chiffre de 8 % d’augmentation des impôts locaux est noyé dans le texte au profit d’une présentation de la répercussion de la hausse sous la forme aseptisée d’un tableau présentant une hausse moyenne, en montant, par mois, pour un couple moyen ! Procédé classique d’anesthésie qui ne devrait tromper personne. Il y a bel et bien une hausse de 8 % sur les trois taxes communales sans préjudice des parts départementales et intercommunales. Les conflanais rapprocheront ces chiffres de la hausse de leurs propres revenus, salaires et pensions !

Dans ce n° on apprend d’autre part de la bouche de Pierre Bédier, Président du Conseil Départemental et désormais vrai patron du territoire, que la course Paris-Nice partira de Conflans en 2016. On peut penser à un poisson d’avril ! Nous craignons que ce soit sérieux. Au moment où l’on rabote les subventions aux associations conflanaises et par définition amateurs, il est vraiment significatif de choisir de sponsoriser le sport professionnel. Pour quel montant ? Dans toutes les économies à faire, jamais on ne nous a parlé de cette dépense en plus.

On « charge la barque » d’un côté pour appeler aux sacrifices et on dépense de l’autre pour assurer les carrières politiques.

Facebooktwittergoogle_plusmail