Archives de la catégorie: Réfugiés

Situation des sans abris et Tibétains à Conflans

Ci-dessous la lettre que les élu(e)s de Conflans Energie Populaire ont fait parvenir à Laurent Brosse, maire de Conflans Ste Honorine, concernant la situation dramatique des réfugiés Tibétains.

Vous pouvez également la télécharger ICI.


Groupe Conflans Energie Populaire Le 30 novembre 2015
Les conseillers municipaux
Gaël Callonnec
Milouda LatrècheMonsieur Laurent Brosse
Jean-Pierre LacombeMaire de Conflans-Sainte-Honorine

Monsieur le Maire,

Comme plusieurs associations et de nombreux particuliers, nous nous inquiétons de la situation des sans-logis sur Conflans et de leurs conditions d’accueil et -disons-le- de survie à l’approche de l’hiver. Le cas des tibétains installés dans des conditions de fortune sur l’île du Devant nous interpelle particulièrement sans pour autant négliger l’ensemble du problème sur le territoire de la commune toutes populations confondues.
Vos dernières réponses aux associations consistant à les informer que vous avez saisi l’Etat en la personne du Préfet ne peut prétendre remédier à la situation d’urgence. Il faut agir au niveau communal de façon au moins temporaire en attendant des dispositions pérennes de l’Etat. En tout état de cause, vous savez bien, comme nous, que l’hébergement précaire en hôtels aux quatre coins du département et pour quelques jours, outre son coût exorbitant, n’est pas la solution. Lire la suite ici →

Facebooktwittergoogle_plusmail

Conseil municipal 28/09/2015

Intervention de Gaël Callonnec sur le refus du maire d’accueillir des réfugiés

Retranscription de l’intervention de Gaël Callonnec lors du conseil municipal du 28/09/2015 :

accueil-des-migrants

Nous avons appris, par la presse, que vous-même et le maire d’Andrésy refusiez d’envisager d’accueillir des réfugiés au motif que (je cite) « nous avons suffisamment à faire avec nos tibétains ».
Tout d’abord, permettez-nous de juger l’expression « nos tibétains » quelque peu condescendante et méprisante si elle a été exactement rapportée par la presse. Dans ce cas, elle révèlerait au mieux un simple paternalisme qui n’est pas exactement la solution au problème.
Mais puisque vous vous appuyez sur votre action à l’égard des tibétains, notre question précisément est la suivante : Qu’avez-vous fait pour les tibétains ? Que comptez-vous faire pour leur assurer des conditions d’hébergement dignes cet hiver ?
Tout le soutien aux tibétains résulte de la mobilisation des bénévoles, des associations et du bateau Je Sers. Sous leur pression, vous avez mis à disposition le bâtiment vétuste du quai Eugène Le Corre que vous vous êtes empressé de démolir cet été pour ne pas avoir à renouveler l’opération cet hiver. Vous avez expulsé ceux qui s’abritaient sous la passerelle.
La question des tibétains se pose toujours. S’y ajoute celle des réfugiés du Moyen-Orient. Un appel à la solidarité des communes pour une juste répartition a été lancé par des responsables politiques et des élus de gauche comme de droite. Il semble que Poissy soit disposée à répondre favorablement. L’agglomération de Cergy fait déjà le nécessaire.
L’accueil de 20000 syriens représente 0.03% de la population française. Si Conflans devait assumer sa part, il lui faudrait accueillir seulement une douzaine de réfugiés supplémentaires pour 35400 habitants. C’est peu de chose.
En opposant votre refus, vous accréditez le discours du FN d’un afflux massif de réfugiés qui nous submergerait. Vous laissez entendre que l’immigration est une source de problème, qu’elle sape les fondements même de notre société, que l’intégration est impossible. Ce faisant, vous attisez les tensions communautaires et confessionnelles qui demain pourraient miner la société française.

Lire la suite ici →

Facebooktwittergoogle_plusmail