Archives de la catégorie: Budget

Conseil municipal 29/06/2015

Conseil municipal du 29/06/2016 – Approbation du compte administratif – intervention de Gaël Callonnec

A La lecture du compte administratif 2014, nous constatons :
Que les dépenses de fonctionnement ont été surévaluées de près de 6M€ lors de l’élaboration du budget primitif.
Si l’on exclu les opérations de transfert entre sections, la baisse des dépenses a été de 2.8 M€.
Il semblerait que les 2/3 de cette réduction soient perennes, puisqu’il s’agit d’une baisse des charges de personnel et d’une baisse des charges à caractère général.
Or, cette réduction des dépenses n’a pas été prise ne compte dans l’élaboration du budget 2015, puisque les crédits inscrits au budget 2015 sont supérieurs aux dépenses constatées en 2014, pour la plupart des postes concernés. (A titre d’exemple, c’est le cas des lignes alimentation 60623, +140000€, Autres fournitures non stockées 60628, +40000€, catalogues et imprimés 6236 +70000€, divers 6288, +400000€ etc…) Lire la suite ici →

Facebooktwittergoogle_plusmail

Intervention de Gaël Callonnec sur la situation financière de la commune

AuditFinancierConflans

Lors de la réunion publique du 18 décembre 2014 présentant l’audit financier de la commune, Gaël Callonnec a fait l’intervention suivante :

Les informations divulguées suscitent l’inquiétude, pourtant la commune n’est pas plus endettée en moyenne que les communes de taille équivalente. Le ratio dette sur fonds propres à Conflans n’excède pas 73%, alors qu’en moyenne il s’élève à 82% dans les villes de 35000 habitants.

Le ratio dette sur capacité d’autofinancement qui nous a été présenté n’est pas le plus significatif, car il est très fluctuant. Avec seulement 1 millions d’excèdent de recette de fonctionnement (hors amortissement) il faudrait à l’heure actuelle 46 ans à la commune pour se désendetter. Mais il lui suffirait de réduire de 2% ses dépenses de fonctionnement pour faire retomber ce chiffre à 23 ans…

La nature de la dette est cependant une source de préoccupation. Notre ville a contracté des emprunts dits toxiques, dont les taux, indexés sur le franc Suisse, pourraient atteindre 25% en 2018, date à partir de laquelle ils ne seront plus plafonnés. Lire la suite ici →

Facebooktwittergoogle_plusmail